chezmonveto

Nos services

Imprimer

picto Education

L'apprentissage des bases par votre animal doit commencer tôt, car un défaut d’acquisition pourrait entraîner des troubles (hyperactivité, peur excessive, agressivité, hyper-attachement, malpropreté, etc.). Au cours des consultations, nous observons le comportement de votre animal et nous en discutons avec vous afin de vous aider dans l'éducation de votre animal et ses apprentissages.


joindre le geste à la parole

PLACE DANS LA FAMILLE

Les chiens croient que leur nouvelle famille (c'est-à-dire la vôtre) s'organise comme une meute de chiens. Il est donc très important d'instaurer très tôt une hiérarchie correcte afin qu'il s'y sente bien, et vous aussi. Dans une meute, les adultes lui apprennent les rituels pour la nourriture, le lieu de couchage et les contacts avec les autres membres de la meute. La façon dont le chien se perçoit au sein de votre famille dépend donc des droits que vous lui accordez, de ses privilèges. Lui faire respecter quelques règles simples peut vous faciliter la coexistence tout en diminuant le risque de voir votre chien devenir un dominant.

 

  • la nourriture doit lui être donnée après la famille, dans un lieu calme, sans lui donner quand vous êtes à table
  • le lieu de couchage doit lui être attribué dans un endroit calme, un peu à l'écart, et en-dehors des lieux de passage afin qu'il ne puisse pas se croire investi d'un rôle de surveillant en chef, et bien sûr pas dans la chambre
  • les contacts doivent être initiés par les membres de la famille et arrêtés aussitôt si le chien devient trop excité, notamment avec les enfants
  • les comportements sexuels (comme les chevauchements sur les jambes des maîtres ou sur des coussins) doivent être interdits

 

 

LES JEUX

Dans une meute, les chiennes comme les chattes apprennent les jeux très tôt à  leurs rejetons. Elles leur apprennent à se calmer quand ils s'énervent, à ne pas se blesser mutuellement et à respecter la hiérarchie. Pour cela, la chienne immobilise le chiot sur le dos, alors que la chatte donne une petite tape de la patte sur le museau.

 

A l’âge de 2 mois, les chiots et les chatons doivent être capables de se calmer après une phase d’excitation. Ils doivent donc être capables de ne pas mordre, ni griffer, ni faire mal quand ils jouent. Il est donc anormal qu’un chiot ou qu'un chaton de 2 mois mordille ou pince sans retenir sa morsure, qu'il griffe ou qu'il blesse les bras ou les jambes lorsqu'il joue. Il convient de poursuivre son éducation, commencée par sa mère, en lui apprenant à se contrôler. Il n’est pas toujours facile de communiquer avec son animal, mais il faut essayer, et notamment en se comportant comme l'aurait fait sa mère. Un congénère adulte et bien équilibré peut également vous aider à lui apprendre les règles de vie en communauté et les limites à ne pas franchir.


  • arrêter les séances de jeu dès que l'animal s'agite
  • apprendre également aux enfants à arrêter les séances de jeu  
  • éviter les jeux de mordillements
  • éviter les jeux de tractions avec les chiots (car cela lui apprend à résister à son maître et à ne pas lâcher prise)
  • arrêter les jeux quand il s'agite et lui dire "non" sur un ton impératif tout en adoptant une gestuelle appropriée


apprendre la propreté

APPRENTISSAGE DE LA PROPRETE

Le chiot voit sa maison comme une tanière et les personnes qui l'entourent comme une meute. Il lui semble donc normal de faire ses besoins dans une partie de sa tanière, de manger ou dormir dans d'autres parties. Il convient donc de lui apprendre le plus vite possible qu'il doit faire ses besoins à l'extérieurLa propreté doit être acquise vers l’âge de 4 mois (sinon, cela pourrait être le signe d'un  trouble comportemental).

 

Comme il fait généralement ses besoins à son réveil, après un repas ou à l'occasion d'une excitation, il convient de tenir compte de ces périodes pour réussir son apprentissage. Le plus efficace est donc de sortir le chiot à ces moment là, mais seulement durant quelques minutes, puis de rentrer et de surveiller tous ses mouvements (car c'est à cet instant qu'il va faire) : dès qu'il commence à tourner en rond tout en reniflant un peu partout, il convient de le sortir à nouveau et immédiatement afin qu'il comprenne qu'il doit aller dehors dès qu'il a envie de faire... Au début, il faut l'y accompagner, et ne pas hésiter à le féliciter quand il fait dehors (en lui donnant par exemple des caresses ou une récompensecar le chiot y est très sensible).

 

L'apprentissage de la propreté commence toujours par la propreté de jour, la propreté nocturne venant d'elle-même par la suite. Punir le chiot le matin, ou bien après l'avoir laissé longtemps seul, est contre productif (cela lui apprend la crainte de la punition, mais pas du tout la propreté). De même, lui "mettre le nez dedans" n’apporte rien (le chiot comprend qu'il est grondé, mais il ne comprend pas pourquoi, ni qu'il doit faire dehors) et cela pourrait en outre l'inciter à dissimuler ses besoins ou à développer de l'anxiété. Enfin, l'apprentissage sur des alèses est également déconseillé car il apprend alors à faire ses besoins à l'intérieur et dans endroit précis de l’habitation (sa tanière).


N’hésitez pas à nous parler de vos observations et des difficultés que vous pouvez rencontrer

afin  que nous puissions vous aider le plus tôt possible à trouver une solution